Sécurité

La journée qui m’a fait devenir client chez Sécuor

Partager l'article

La journée qui m’a fait devenir client chez Sécuor

5 h 30

Je me réveille tout doucement. Je me sens bien reposé, pas mal plus que ce que j’aurais espéré pour une nuit de 6 heures! Je sens que mes muscles sont détendus. « Aaaaahh! Ce sera une belle journée. »

5 h 34

J’ouvre les yeux. « Voyons, c’est quoi ce plafond? » Un peu confus, je me souviens rapidement que je me suis endormi avec mon fils hier soir, après l’avoir vu dormir paisiblement, j’avais envie de me blottir à ses côtés pendant quelques minutes… ou plutôt quelques heures. Il faut croire que j’étais vraiment fatigué.

Je me rappelle : J’étais d’abord descendu pour éteindre la lumière du sous-sol que j’avais laissé ouverte.  « Aaaaahh! Que ce serait plaisant d’avoir une manette magique grâce à laquelle je pourrais contrôler tout ça à distance! »

5 h 50

Je me lève. LES DEUX PIEDS DANS L’EAU.

Je constate rapidement l’étendue des dégâts. Rien d’extrême, mais quand même assez pour complètement chambouler ma routine matinale. Est-ce un tuyau qui a cassé? Une valve qui a cessé de fonctionner? D’où ça vient? Est-ce que les assurances vont couvrir ça? Je ne sais pas!

J’éponge le plus gros, place des serviettes partout et je me dis que je vais régler ce dégât d’eau plus tard, j’ai trop faim pour être capable de gérer cette situation dans son entièreté.

6 h 14

Allez hop : 2 tranches de pain dans le toaster. J’en profite pendant que les enfants sont encore endormis pour aller prendre une bonne douche rapide.

6 h 25

Je reviens dans la cuisine. Je sens une odeur louche… MES TOASTS!!!! Elles sont en feu! Comment ça se fait que mon détecteur de fumée n’a pas sonné?

Un dégât d’eau… un début d’incendie… j’aimerais bien être au courant la prochaine fois!

6 h 28

Mon téléphone sonne. QUOI ENCORE?

C’est mon meilleur ami. Sa mère vient tout juste d’entrer aux soins intensifs. Elle a chuté hier matin (il y a maintenant près de 24 heures) dans son appartement et personne ne lui est venu en aide. Elle est blessée, déshydratée, affamée et faible. « Aaaaahh! Si seulement elle avait eu un dispositif d’urgence qui aurait pu avertir ses proches. »

 

Malgré cette mauvaise nouvelle qui me touche, je dois continuer ma journée qui s’avère plus que chaotique si je me fie aux prévisions de ce matin.

Le reste de la journée se passe un peu mieux. Je réussis de peine et de misère à trouver quelqu’un pour venir s’occuper de mon dégât d’eau, mais il n’est pas capable de trouver la cause. Ordinaire.

Pour mon petit déjeuner calciné, le haut des armoires a brûlé. Par chance, ça aurait pu être bien pire considérant que mon grille-pain projetait des flammes. J’ai remis une nouvelle batterie dans le détecteur de fumée, mais ça n’a pas l’air de fonctionner. Il faudra que je change tout l’ensemble et devrai sortir mes talents (inexistants) d’électricien pour m’occuper de ça.

19 h 48

Les enfants sont couchés, la cuisine est ramassée, c’est l’heure d’écouter un bon film.

On se blottit sur le divan, avec une doudou et un petit snack de fin de soirée.

L’ambiance est parfaite pour écouter un film.

20 h 22

J’entends des bruits de pas. J’arrête de manger et j’écoute. Ça arrête. Bon, c’était probablement dans le film. (C’est ça que ça fait des suspenses, on s’invente des peurs)!

20 h 34

Encore des pas. Je tends l’oreille à nouveau. Ça arrête.

20 h 36

GLINNNNNNG!

Oh non, une vitre cassée! Il y a quelqu’un en haut! Quelqu’un est entré par effraction! Il faut appeler la police… vite!

21 h 48

La police est en train de remplir un rapport. Ils n’ont pas trouvé les voleurs et ce sera quasiment impossible étant donné qu’on n’a pas de caméras de surveillance. Ils nous conseillent d’installer un système de sécurité. Comme ça, on saurait ce qui se passe en tout temps à notre domicile.

Le lendemain, à 8 h 20

Je prends le téléphone et compose un numéro : 1 888-698-0911

On me répond : « Bienvenue chez Sécuor, comment puis-je vous aider? »

C’est comme ça que je suis devenu client chez Sécuor.

secuor1
Lire l'article
secu1
Lire l'article
AdobeStock_126785399
Lire l'article
Recherche
×
Fermer
Demander une soumission